<br />
<b>Notice</b>:  Undefined index: salt in <b>/home/ubuntu/www/snmi/public/wordpress/wp-content/themes/snmi/single-realisation.php</b> on line <b>21</b><br />

Mortiers spéciaux

Grotte de Fraîcheur, Château de Bonrepos-Riquet (31)

<br />
<b>Notice</b>:  Undefined index: salt in <b>/home/ubuntu/www/snmi/public/wordpress/wp-content/themes/snmi/single-realisation.php</b> on line <b>41</b><br />

Lieu de construction

Grotte de Fraîcheur, Château de Bonrepos-Riquet (31)

Architecte

Raphaël Blohorn - Julien Tajan

Maîtrise d’ouvrage

Mairie de Bonrepos-Riquet

Entreprise de mise en œuvre

entreprise Jam

Intervention

Confortement de la voûte de la Grotte de Fraicheur du château de Bonrepos-Riquet, demeure de Pierre-Paul Riquet, créateur du Canal du Midi. La Grotte de Fraîcheur constitue un patrimoine remarquable du Domaine de Bonrepos-Riquet, témoin précieux de l’art de vivre aux XVIe et XVIIe siècles. Aménagée par Pierre-Paul Riquet sur la terrasse sud de son château vers 1670, cette installation illustre avec brio le goût de l’époque pour les grottes de rocailles, inspirées de l’Antiquité et venues d’Italie à la Renaissance. La voûte de la Grotte est entièrement revêtue d’une rocaille de roches de calcaire spongieuses, dites de « calcaires coquillers » qui recouvre aussi les assises en pierre des pilastres. Les assises en brique, quant à elles, disparaissaient à l’origine sous des incrustations de coquillages. Jugées trop humides, les Grottes de Fraîcheur passées de mode au XVIIIe siècle, ont pour la plupart d’entre elles disparu des jardins français.

La voûte s’affaissant régulièrement, les travaux nécessitaient, d’une part, l’application en extrados d’une coque en béton armé sur sa section en élévation et, d’autre part, l’édification sur sa section enterrée d’un « sarcophage en bêton » assurant le contrebutement latéral des maçonneries anciennes et la suspension de la voûte par fichage. Une centaine de forages ont été effectués dans l’épaisseur du calcaire de la voûte depuis l’intérieur vers l’extérieur. Des tiges métalliques hélicoïdales en acier inoxydable ont été positionnées et scellées pour s’ancrer dans la coque béton supérieure. A des fins de renforcement, le mur de contre-escarpe (fossé sud du château) attenant a été également stabilisé par la pose de tirants. L’état initial de la Grotte a été pour partie restitué par la fermeture du fond de celle-ci, par l’élévation d’un mur et par la restauration de sa façade. Enfin, avant remblaiement, les travaux d’imperméabilisation de la partie supérieure de la coque et des parois latérales en béton armé ont été effectués avec notre enduit mince d’imperméabilisation.

  • Produits MAPEI :
    • Tiges métalliques hélicoïdales en acier inoxydable
    • Résine de scellement chimique
    • Enduit mince d’imperméabilisation